L'identité du Choeur

L’ensemble vocal La Barcarolle est né de la rencontre de deux amis, amateurs de grande musique, qui à l’automne 1979, eurent envie de donner un concert hors du commun à la gloire de VERDI. Charles GRUNENBERGER à la direction et Gérard KEIFLIN à la présidence, animés d’une foi à toute épreuve et d’une ténacité remarquable, se lancèrent dans cette fantastique aventure, malgré l’ampleur de la tâche et les nombreux obstacles à surmonter. Ils furent rejoints par François FLECK, et de nombreux choristes amateurs de toute la région frontalière, auxquels ils avaient fait appel, pour renforcer ce qui était, à l’origine, la Chorale Sainte Cécile de BARTENHEIM.

Tous se rassemblèrent une ou deux fois par semaine durant deux années pour répéter d’arrache-pied et préparer leur premier concert, sans penser que celui–ci serait à l’origine d’une longue liste… Au programme de cette toute première prestation ont figuré des œuvres de grands compositeurs comme MOZART, HAENDEL et une seconde partie entièrement consacrée à VERDI avec des extraits du Trouvère, d’Aida, des Lombards… Les deux magnifiques concerts donnés en 1981 à BARTENHEIM avec plus de 80 choristes furent un triomphe, et le succès rencontré les encouragea à poursuivre l’aventure. Ainsi naquit La Barcarolle, en 1982... .

Par la suite, sous la présidence de François FLECK, Charles GRUNENBERGER en prit la direction jusqu’en 1989. Puis, sous la baguette d’Alfred KLEINMANN, la Barcarolle assura la partie chœur de la Tosca de PUCCINI à l’opéra de NIMES en décembre 1989 et à BESANCON peu de temps après. Elle donna aussi quelques concerts exceptionnels avec la très réputée Stadtharmonie de LAUFEN en SUISSE, sous la direction de Pius KISLING, retransmis par différentes radios locales. Bon an, mal an, elle n’interpréta pas loin d’une dizaine de concerts chaque année, grâce à un répertoire de plus en plus vaste comportant certaines œuvres exigeantes telles que la Deutsche Messe de SCHUBERT ou encore des extraits du Freischutz de Carl Maria VON WEBER…

Depuis 20 ans Mimo ILIEV, diplômé de l’Académie de Musique de PLOVDIV, en BULGARIE, dirige désormais l’Ensemble, qui, sous son impulsion, a abordé le répertoire classique avec BIZET, MASCAGNI, WAGNER, LEHAR et tant d’autres, venus rejoindre VERDI… Des liens d’amitié avec d’autres formations vocales, ont permis de participer à des concerts à GENEVE et en BELGIQUE.

L’Ensemble Vocal est accompagné au piano par Joachim BAUMANN, diplômé du Conservatoire de COLMAR et de l’USHS de STRASBOURG.